top of page

Les patients ont la parole !




La formalisation du parcours patient est essentielle pour encadrer une intervention chirurgicale aussi « banale » soit elle, comme la cure d’une hernie de l’aine…

Je milite depuis des années pour l’utilisation d’applications dédiées.

Dans l’attente de leur généralisation je rationnalise en « artisan » le suivi de mes patients.

-toute les datas sont dans une base de données spécialisée, Club Hernie | Groupement Chirurgical (club-hernie.com) (cela pour une bonne connaissance de mes résultats de leur comparaison avec des confrères et la réalisation de travaux scientifiques).

- les patients sont revus au cabinet au dixième jours après l’intervention et un mois après l’intervention, pendant cette période les patients peuvent analyser et comparer leurs suites opératoires par rapport à l’information orale et écrite donnée avant l’intervention au cabinet médical. Ils la comparent également aux informations qu’ils ont pu glaner sur internet (sur mon site dédié… https://www.docteur-marc-soler.fr/).

Mais la persistance de petits évènements, après le premier mois pourrait les inquiéter ou à tous le moins les faire s’interroger sur leur normalité, et par ailleurs j’ai moi-même besoin d’avoir l’information : soit RAS ou soit petits soucis à faire préciser, vérifier, colliger, exceptionnellement à traiter…


C’est pour cela que j’ai instauré le rendez-vous obligatoire du troisième mois, par SMS, Mail…


Lors de la visite pré opératoire et lors de la première visite post opératoire, j’informe le patient de ce suivi, il est organisé précisément par ma secrétaire. En outre elle prévoit le rendez-vous à un an, avec rappel automatique par SMS via Doctolib.


Mais c’est le rendez vous du troisième mois qui va soit « clôturer » le dossier jusqu’à la consultation d’un an, soit permettre le cas échéant au patient de soumettre plus facilement ses interrogations, voire ses inquiétudes.


Voila un exemple concret de l’intérêt de cette démarche, avec un échange avec un patient par SMS


En Vert le patient, en Bleu le chirurgien…


Bonjour, Je suis votre patient B…, qui a été opéré d’une hernie inguinale gauche le …. Vous m’aviez demandé de vous envoyer environ 3 mois après mon opération un état de comment je me sentais etc.. Alors je me sens super bien, petit à petit la cicatrice commence à se dégonfler et moins apparaître, et je n’ai pas de douleur ou de problème. Je vous remercie pour votre travail ! Cordialement.

Jusque-là rien à signaler, je peux abonder la base de données en signalant notamment l’absence de douleurs chroniques (phénomène peu fréquent, mais à analyser précisément le cas échéant)


Il n’y a pas de réponse à apporter au patient dans ce contexte.


Mais voilà une nouvelle prise de parole du patient



Voilà donc au minimum une interrogation du patient et peut être une inquiétude ! Cela nécessite la réponse suivante :

Bonjour monsieur, Je suis absent jusqu’au …, je ne suis pas très inquiet par ce que vous avez constaté. Il serait mieux que je puisse vous examiner. Prenez un rendez-vous sans urgence pour un contrôle au cabinet.


En fait pas de réponse du patient, pas de consultation de son initiative. il est probable qu’en absence t’inquiétude de ma part je l’avait ainsi rassuré, sachant par ailleurs qu’il pouvait me consulter s’il le souhaitait.

Finalement nouveau message du patient :

Bonjour docteur, 7 mois après mon opération d’une hernie inguinale gauche, j’ai l’impression qu’une autre hernie est apparue presque au même endroit du côté droit cette fois. Est-ce normal ? Cordialement. Elle est plus petite cette fois si ça en est une.

Le patient n’évoque plus le coté droit donc à priori ras de ce côté, mais pense avoir une hernie de l’autre côté !

Cela nécessite une réponse.


Bonjour monsieur, Il faudrait alors faire un contrôle au cabinet, prenez un rendez-vous quand vous le pouvez et je vous examinerai. Il est toujours possible de faire une Hernie de l’autre côté… À votre disposition. M S


Suite à cet échange, le patient a pris un rendez-vous et sera donc examiné et conseillé, le médecin traitant sera informé par courrier électronique.


En commentaire : le taux de hernie de l’aine à droite et à gauche chez le même patient est voisin de 20%, parfois en même temps et les deux hernies sont traitées au cours de la même séance opératoire et en règle en ambulatoire.

Ou les deux hernies se déclarent de façon décalée de plusieurs années ou simplement de quelque mois, comme cala pourrait être le cas de ce patient, la consultation au cabinet permettra alors de clarifier la situation.


Je pense en conclusion que de rendre « obligatoire » un échange au troisième mois, permet de garder un bon contact avec le patient, qui n’hésitera pas à solliciter directement son chirurgien en cas d’interrogation.

C’est bon pour ménager le médecin traitant souvent suffisamment « occupé », et par ailleurs ces échanges sont aussi bons pour les comptes de la sécu car ces « consultations » par SMS sont sans frais !

59 vues0 commentaire

Comments


bottom of page